2.2. Alejandro Erbetta. Reprises | Sur les dispositifs multiples d’une œuvre

Dans mon avant-projet, j’ai affirmé créer une exposition de photographies et de textes. J’ai ensuite parlé d’une oeuvre numérique. Je tends maintenant vers le livre pour que la photo et le texte cohabitent mieux, de façon plus égalitaire. Je me demande maintenant si la création pouvait se faire en trois temps différents, chacun ayant sa diffusion et ses dispositifs propres. 

Erbetta a multiplié les dispositifs et les moyens de diffusion de son projet Reprises. Sur son site web personnel, les photos sont alignées, l’une à côté de l’autre, et se regardent en ligne droite, de gauche à droite, comme on lit un texte qu’on déroule. Dans le livre, qui n’est pas essentiellement un livre de photos mais bien son Journal de recherche,  « Reprises » est placé entre deux chapitres de texte : au centre du livre, on retrouve les photos (pas toutes) du projet placées dans un ordre différent : certaines occupent l’espace des deux pages, d’autres se trouvent seules accompagnées d’un vide, encore d’autres sont placées côte à côte créant alors des jeux d’associations entre archives trouvées, mémoire familiale et photos récentes. Et ces mêmes photos ont été exposées entre autres à Paris lors de l’édition de 2012 du festival Circulations (je n’ai malheureusement pas réussi à trouver des images de cette exposition).

Ne pas prendre de décision arrêtée sur la (les) diffusion(s) et le(s) dispositif(s). Garder toutes les possibilités ouvertes au fur et mesure de mes rencontres artistiques. Je travaille à décloisonner les disciplines et déconstruire les discours et récits dominants : dans ce cas, penser l’oeuvre dans tous ses potentiels de diffusion, penser l’oeuvre dans la multiplicité, voire le croisement, des dispositifs. Considérer une forme n’est pas abandonner les autres : je dois me répéter cette phrase. Projet web, projet d’expo, projet de livre. Penser à tous ces projets comme des opportunités d’éprouver la multiplicité de sens du même projet.  

 Pages numérisées issues de Frontières et mémoire. Journal de recherche, 2014 d’Alejandro Erbetta (L’Harmattan, décembre 2014). Capture d’écran recueillie du site web personnel d’Alejandro Erbetta. 

* * *

Retour à l’accueil de Formes | Éparpillements

Advertisements